Hystérium

Le rendez-vous des rôlistes frappadingues...
 
AccueilPortailFAQCalendrierRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le désarroi du spermatozoïde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enkil
Gardien d'hystérium
Gardien d'hystérium
avatar

Nombre de messages : 2454
Age : 36
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Le désarroi du spermatozoïde   Mer 24 Aoû - 19:21

Bon, je me suis bien marré en lisant ça sur le blog des inrock donc je me suis dit que j'allais vous en faire profiter :




(Avant d’attaquer la suite et fin des amours de vacances, je tenais à vous faire part d’une cause qui me touche.)

L’autre soir, je regardais un documentaire sur les lapins qu’on tue et dépouille pour en faire des chapkas, c’était absolument affreux, insoutenable, j’en suis donc naturellement venue à penser aux spermatozoïdes. Sensibilisée au sujet par un mâle très soucieux du devenir de sa semence, je ressens depuis quelques mois énormément d’empathie pour ces derniers, et ainsi, à l’issue de chaque relation sexuelle, je porte leur deuil.

Je ne pleure pas ma non fécondation (oulà non), je déplore le destin tragique de chacun de ces petits êtres courageux et innocents, brusquement délogés de la douce chaleur de leurs testicules respectifs afin d’accomplir une mission, avortée.

Préservatif, pilule, stérilet, et autres « viens sur mon visage » ou « laisse-moi t’avaler » sont autant de moyens de mettre fin à leur carrière, leur raison de vivre, autant de techniques pour les assassiner avant de leur permettre d’accomplir leur destinée pourtant noble. (Ben XVI serait tellement fier de moi s’il lisait cette phrase.)

De là, découle cette première question: Que fout PETA ? Ah ça pour défendre les lapins qui finissent en chapka, y a du monde, en revanche les gamètes mâles elles peuvent aller se gratter. Si le spermatozoïde criait comme le lapin, on se sentirait tous vachement plus touchés par la cause. C’est éloquent: voici le cri du lapin. Oui, c’est affreux.

Mais le spermatozoïde est muet, alors tout le monde s’en fout; on balance du liquide séminal en veux-tu en voilà; sur le sable de neige, sur les merveilles des nuits, sur le pain blanc des journées, sur tous mes chiffons d’azur, sur l’étang soleil moisi, sur le lac lune vivante, jusqu’aux moquettes des Sofitel. (je demande sincèrement pardon au bon goût, à Paul Eluard et au groupe Accor.)

Moi, si je produisais des spermatozoïdes, je les chouchouterais. Je les laisserais pas finir au fond de préservatifs, entassés les uns sur les autres, abandonnés, effrayés, déconfits, seuls. D’autant que s’ils portaient mes gènes, ils seraient probablement claustrophobes et agoraphobes. Alors oui je mettrais des capotes, (non mais je te vois venir, gros troll), mais je les retiendrais. J’éjaculerais pas. Jamais. J’imploserais peut-être. Ou alors je conserverais ma semence dans des bocaux, au congélateur, entre les bébés et ces glaces Miko que je soupçonne d’être périmées. Cela dit, va savoir si ça se périme une glace Miko, j’en sais trop rien. Bref oui, je finirais sans doute dans un hôpital psychiatrique à me branler compulsivement sur les infirmières en hurlant « BRAAAAAIIIIINNNN ».

Mais surtout, je refuserais de me faire avaler, histoire de leur éviter l’humiliation de l’échec, et le désarroi. Non, pas à mes meufs, à mes spermatozoïdes.

Parce que voilà comment ça se passe, une vie de spermato’.
Citation :

« Les plus mobiles d’entre eux vont pouvoir remonter dans le canal cervical de l’utérus grâce à la glaire qui leur assure survie et capacité de migration. » (source: doctissimo, la meilleure source du monde.)

Glaire = dégueu. Moi j’irais pas, je me suiciderais direct en sortant du gland. Mais imagine, t’es pas dégoûté par le mot, t’es serious business, et t’y plonges, dans la glaire (dégueu). Même si la femelle prend la pilule, toi tu le sais pas, tu traces, tu donnes tout ce que t’as, t’arrives en premier, et tu check-in sur Foursquare un triomphal: « I’m the mayor of the trompe de Fallope of @ioudg ! » assorti d’un « OMW to the #utérus ! » sur Twitter et tu crèves content, avec un sentiment de devoir accompli avant de te voir répondre un très cruel « FAIL, douchebag » par l’industrie pharmaceutique.

Au fond d’une capote, une fois le mouvement de panique passé, ça s’organise:

- On est où ?!

- Quelqu’un voit le canal cervical*, EST CE QUE QUELQU’UN VOIT CE PUTAIN DE CANAL ?!

- Y A PAS DE GLAIRE LÀ ! JE RÉPÈTE: PAS.DE.GLAIRE.

- Qui a vomi ?

- Pardon… C’est le mot glaire.

- LAISSEZ-MOi RETOURNER DANS MON TESTICULE !

- T’es de la couille gauche ou de la couille droite ?

- Droite.

- Bouh, Sarkozy enculé.

- Sale gaucho !


Bref ils se trollent sévère, se mettent sur la tronche, poussent en choeur le cri du lapin, puis l’oxygène commençant à manquer, sentant la mort arriver; ils se mettent tous en rond, se tiennent par la main et chantent du Pierre Perret en attendant la mort. 24 heures. 24 heures dans du latex, dans une poubelle ou une évacuation des eaux. Avec Pierre Perret.

(*canal cervical: doit-on y voir là le signe que notre vagin est relié à notre cerveau ? Je ne sais pas, j’ai pas fait médecine, fallait savoir dessiner des os. Il se trouve que je ne sais pas dessiner les os, c’est uniquement pour cette raison que je ne suis pas neurochir’.)

Mais les avaler (les spermatozoïdes, pas les neurochirurgiens), c’est pire que tout. Imaginez le désarroi du spermatozoïde en tête de cordée, lorsqu’il il descend l’oesophage, avec son GPS à la main, partageant son inquiétude avec ses compagnons: « putain j’croyais qu’il fallait monter, là on descend, non ?…« , et se faisant envoyer bouler d’un « mais ta gueule tu sais pas lire une carte ! » et plouf, tout le monde de dévisser et de se taper le grand plongeon dans l’estomac. IMAGINEZ 250 millions de spermatozoïdes paumés dans ton corps qui cherchent malgré tout à te féconder.

250 millions c’est grosso modo la population de l’Indonésie. Oui ça fout les jetons. 250 millions de lapins Indonésiens qui nagent dans un estomac en poussant le cri du lapin, entre une tartine de kiri, et un paquet de M&M’s, empreints du doute… Putain mais où est la trompe ? Où sont les ovaires ?

Et pensez à la lenteur de l’agonie; la durée de vie d’un spermatozoïde pouvant se voir rallongée de 4 jours s’il se trouve en milieu favorable. S’il a du kiri et des M&M’s à bouffer, je considère ça comme un milieu favorable. Pas hyper équilibré, mais favorable.

C’est super cruel.

- Chef, j’ai trouvé un oeuf à féconder !

- Non c’est encore un foutu M&M’s.


D’autant que s’il survit 5 jours, alors il se coltine la grande balade.

Tu vois ce que je veux dire: LA GRANDE BALADE INTESTINALE.

Je refuse de leur infliger ça.

Alors c’est décidé, je n’éjaculerai que pour féconder, ou/puis congeler.

Voilà, c’est tout, j’espère que vous ne déjeuniez pas en lisant.

_________________
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://balteria.be
Seylena
Nain de jardin
Nain de jardin
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 105
Date d'inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: Le désarroi du spermatozoïde   Jeu 25 Aoû - 9:32

Excellent Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cerberes
Troll mouillé
Troll mouillé
avatar

Nombre de messages : 349
Age : 30
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: Le désarroi du spermatozoïde   Ven 26 Aoû - 10:26

Vraiment pas mal, dur de ne pas pleurer de rire au bureau avec le coup du M&M.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haqim
Troll mouillé
Troll mouillé
avatar

Nombre de messages : 406
Age : 36
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Le désarroi du spermatozoïde   Lun 29 Aoû - 9:06

D'autant mieux, quand on pense que ça a été écrit par une femme ...

Citation :
Moi, si je produisais des spermatozoïdes, je les chouchouterais.

_________________


Assècheur de taverne
Rock & troll attitude: Blood, Sex & Lust
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le désarroi du spermatozoïde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le désarroi du spermatozoïde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Je n'ai jamais assisté à des courses de spermatozoïdes mais j'ai donné beaucoup de départs ! » Léandre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hystérium :: Brols.net :: Meeltin pot-
Sauter vers: